Évaluer, oui mais pour quoi ?

Évaluer, oui mais pour quoi ?

Bilans en CP, en CE2, en 6e, en 3e… Sans compter les évaluations nationales et internationales… L'école française est de plus en plus observée à la loupe. Mais pour quel résultat ? Un proverbe allemand dit : « Ce n'est pas parce qu'on pèse un animal plusieurs fois qu'il est plus lourd. » L'évaluation nécessaire pour mesurer les acquisitions des élèves ne se pratique pas comme l'évaluation de la production d'une entreprise ! Comment évaluer l'attitude civique d'un élève ? Tout enseignant, comme tout parent, sait qu'un enfant peut avoir appris une notion, une attitude, sans l'appliquer tout de suite et sans l'oublier de temps en temps… L'évaluation peut se révéler utile pour l'élève. À une condition : qu'elle lui permette de savoir où il en est et qu'elle lui ouvre des voies pour s'améliorer. Et surtout pas pour le comparer au voisin.

Consulter les archives  ›